Cheikh Kanté volait l’argent de la caisse ‘’d’avance’’ du Port Autonome de Dakar pour alimenter une presse corrompue

Le Sénégal est vraiment malade de ses dirigeants. Des gens dépourvus du moindre scrupule et qui n’ont aucune dignité à revendre. Seuls les billets de banque ont droit à la parole sous nos cieux. Mais c’est ce qui arrive lorsqu’on veut à tout prix rester là où il y a de l’argent à se faire et du pouvoir à exercer. Le seul mérite de l’actuel ministre en charge du PSE dans sa vie de merde est d’avoir frauduleusement bénéficié du statut de docteur et par ricochet de professeur d’université. Cette presse pervertie ne s’est pas gênée de lui tailler un manteau visiblement trop ample pour ses épaules. Ces journalistes qui ont fait de la propagande mensongère un second métier ont ainsi amplifié cette fausse image de cet imposteur en le faisant passer comme l’homme qui a redressé le port de Dakar même si à l’arrivée il s’est avéré qu’il a laissé un trou de 50 milliards de FCFA.
Pour mettre ces journaleux, qui ont fini de foutre la honte à toute cette corporation, Cheikh Kanté échangeait leur silence complice contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Malin qu’il est, à chaque fois qu’il remettait à un patron de presse du yaourt, il lui demander d’émarger pour mieux le ferrer. Pendant ce temps pour polir son image, il multipliait les sorties dans les soirées de gala en brandissant des trophées crées de toutes pièces par des pseudos-consultants pour se donner bonne conscience sur sa gestion hasardeuse du Port de Dakar. Et à chaque fois, la presse qu’il a mise dans sa poche lui servait de caisse de résonnance. C’est par ce procédé qu’il a fait perdre plus de 167 318 910 FCFA au port de Dakar ; juste pour sa gloire, pour se donner un mérite qu’il n’a en réalité pas.

La quasi-totalité des journalistes qui occupent actuellement le devant de la scène étaient mis sous coupe réglée moyennant publicité, fons d’aide à la presse, publireportage et abonnement. Mais au moins, il a le mérite de montrer aux Sénégalais que ces gens qui nous tympanisent avec des chroniques hebdomadaires ne croient en rien si non à l’alcool et à l’argent issu des caisses ‘’d’avance’’ du port. Chroniqueur hebdomadaire, patron de site d’information, ‘’revueur de presse’’, animateur d’émission télévisée tous se sont torchés le cul avec le flouze volé de Cheikh Kanté. On ne peut pas en vouloir à ce régime et accepter des dessous de table dont l’origine est illicite car étant l’argent de l’ensemble des contribuables Sénégalais.

Ces hommes de média qui ont troqué leurs services ont fi d’ignorer lorsqu’ils recevaient tout cet argent que les abris provisoires sont toujours d’actualité et que les hôpitaux publics sont dans un état de délabrement avancé. En réalité, ils se servent de leur verbe pour obtenir des gains qui leur permettront de boire des scotchs pour finalement heurter des passants sur les trottoirs. Après, ils seront les premiers à se justifier après avoir échappé à la prison suite à un sursis. Pendant ce temps, des Sénégalais ordinaires meurent bêtement dans nos centres hospitaliers parce que soit ces derniers sont mal équipés, soit les médecins généreux offrent leurs mains tendues mais toujours vides.

Il est curieux de voir ce prédateur continuer à siéger au niveau du conseil des ministres. Ses 167 318 910 de FCFA jetés par la fenêtre auraient pu permettre de construire des puits ou des forages à l’ensemble des bourgades qui jouxtent la ville de Fatick. Mais non, comme il serait au service de l’intérêt général. Cheikh Kanté souffre d’un narcissisme terrible. Donner des centaines de millions de FCFA volés à des inconnus pendant que vos parents Fatickois peinent à trouver de l’eau potable à boire, il faut être un véritable félon pour procéder de la sorte. Si du haut de sa gloire il n’a rien fait pour sa ville natale, ce n’est pas une fois au bas de l’échelle qu’il améliorera vos conditions de vie. Jeunesse Fatickoise, réveillez-vous et jetez ce renégat dans les dépotoirs de Mame Mindiss.

La rédaction de Senegalinfo.net apporte son soutien indéfectible à notre confrère Mouth Bane qui a su porter ce noble combat. Les 167 318 910 de FCFA ne représentent que la somme globale de la première page sur le dossier que nous détenons. Au fil du temps, nous vous livrerons l’ensemble des bénéficiaires de cette caisse ‘’d’avance’’ du port. Le dossier dans son ensemble contient près d’une centaine de page et le moins que l’on puisse dire est que Cheikh Kanté a dépensé des milliards de FCFA pour se donner une importance qu’il n’aura jamais.

Auteur: Senegalinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here