Triste déclaration de Khalifa Sall : «Ce qui est dommage c’est que l’on puisse…»

Triste déclaration de Khalifa Sall : «Ce qui est dommage c’est que l’on puisse…»

Devant la barre ce matin, le maire de Dakar Khalifa Sall est revenu sur une de ses discussions avec son prédécesseur Pape Diop, qui lui aurait fait des confidences sur la volatilité des fonds politiques.

ape Diop m’a confié, alors qu’il était maire et président de l’Assemblée nationale, qu’il disposait de deux fonds politiques», a déclaré Khalifa Ababacar Sall qui était devant la barre du tribunal de grande instance ce matin.

Le maire de Dakar, qui continue d’assimiler la Caisse d’avance à des fonds politiques, de se désoler de l’utilisation des moyens de l’Etat pour le combattre : «Ce qui est dommage, c’est que l’on puisse utiliser l’Etat dans un combat politique». Avant de souligner qu’il est fréquemment zappé lors des réunions auxquelles il devait pourtant siéger car incarnant une institution qui est un démembrement de l’Etat.

L’édile de la capitale sénégalaise de conclure en rappelant qu’en tant que institution, la Mairie avait exactement le rôle à jouer que l’Etat à savoir assurer la quiétude des populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here