La famille SALL : un « lion qui dort », et un « chat absent »

La famille SALL : un « lion qui dort », et un « chat absent »

Décidément l’identité de la famille Sall ne se limite pas à la boulimie du pouvoir. L’autre caractéristique est assurément un amour prononcé pour les félins (et donc de la félonie).
Après la boutade du « lion qui dort » (toujours) du grand frère de Président, voici celle du « chat absent » du frangin qui, il faut le dire, aurait été plus avisé de choisir comme référence plutôt un de ces pachydermes des savanes.
Inconsciemment, ces références animales ne sont pourtant que l’expression d’une certaine conception fauve du pouvoir d’État par leurs auteurs, faite de brutalité, de cupidité, d’esprit de domination.
Esprit grégaire dont les mobiles sont la conservation du pouvoir d’État, l’accaparement et l’immunité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here