VOICI LE MEILLEUR PRÉSIDENT DU MONDE C’est mon Président préféré.

VOICI LE MEILLEUR PRÉSIDENT DU MONDE C'est mon Président préféré.
VOICI LE MEILLEUR PRÉSIDENT DU MONDE C'est mon Président préféré.

VOICI LE MEILLEUR PRÉSIDENT DU MONDE
C’est mon Président préféré.

Continuez d’être naïfs, continuez de laisser la télévision réfléchir à votre place, et à choisir pour vous qui sont les bons et les méchants
Qui pille les pays d’Afrique au fait? Qui l’a mise en esclavage pendant un demi millénaire? La Corée du Nord? Ou bien les pays des « droits de l’Homme »? A vous de voir à quel point vous êtes manipulables et hors-sujet.
—————–

LA VÉRITABLE INDÉPENDANCE
Kim jong Un et l’hypocrisie de l’Ouest.

La politique africaine des pays industrialisés, c’est un peu comme la langue du caméléon. Pour piéger ses proies, le caméléon déploie sa langue immense et collante à la vitesse d’une comète , et la victime se retrouve dans sa gueule sans qu’on ait eu le temps de voir ce qui s’est passé. Dans les relations internationales, quiconque regarde la politique occidentale en utilisant son cerveau, constate qu’il se produit exactement le même phénomène.

A titre d’exemple, on peut parler du curieux contraste qui existe dans leurs relations avec d’une part, les « dictateurs » africains, et d’autre part, l’imprévisible Président nord-coréen, Kim Jong Un.

Aussitôt qu’une ancienne* colonie africaine manifeste des signes de résistance, les dirigeants Euraméricains se frottent les mains dans l’impatience de larguer la première attaque militaire, ou du moins de renforcer leur présence sur leurs bases. Ils sont soutenus dans cette noble tâche par l’invisible lobby de l’armement, dont la seule raison d’être est la recherche fiévreuse de nouvelles guerres artificielles pour s’enrichir. C’est ainsi que vont se retrouver en un instant des bataillons dits « de la paix » sur le territoire du pays concerné.

DES TRACES DE SANG SUR LA ROUTE

C’est pour ça que, début 2011, Sarkozy avait autant de mal à tenir en place malgré sa petite taille, tant il était pressé de faire signer la résolution 1973 aux Nations Unies pour avoir la permission de bombarder… pardon, d’apporter la paix en Libye. Après qu’il ait mis une pression terrible sur l’Allemagne, puis sur les Russes et les Chinois, ces derniers ont finalement choisi de ne pas se prononcer. Or, dans ce jeu de ping-pong géopolitique, on peut considérer que celui qui n’a pas dit « Oui, mais sans toutefois dire « Non » a dit en fait « Oui ». En l’absence de veto des deux autres membres du Conseil de Sécurité de l’ONU que sont Chine et Russie, la France s’est donc fait une joie de raser Benghazi et les villes contrôlées par le colonel.

C’est aussi pourquoi le President togolais Sylvanus Olympio doit mourir le 13 janvier 1963, assassiné nous dit-on, par son ancien frère d’armes, Eyadema Gnassingbe. Comme si on ignorait que sur quasiment tous les prétendus coups d’Etat en Afrique, les auteurs sont des anciens enfants de la légion Française. Vous avez dit coïncidence?
Encore que l’officier colonial français Georges Maitrier, celui-là même qui avait organisé la répression au Cameroun contre la bande à Um Nyobé quelques années plus tôt, fut également le chef d’orchestre de l’élimination d’Olympio.

C’est enfin pourquoi en 2011, sous le même Sarkozy petit de taille et d’esprit, Gbagbo doit à tout prix quitter le pouvoir. Il n’y a pas le temps de recompter les voix. La parole de la France, c’est la parole de Dieu. Elle a déjà choisi son singe à elle, celui qui va marteler à la télévision qu’il n’y a pas d’Européens au Conseil d’Administration de nos Banques Centrales, et que la parité FrancCFA-Euro est une mesure voulue par les Africains. C’est d’autant plus ridicule et insolite que déjà, les Africains n’ont pas choisi le FrancCFA lui-même.
Mais l’essentiel est ailleurs, il n’est pas question de laisser un élève rebelle à la tête d’une ancienne colonie. Verdict: Gbagbo doit être remplacé coûte que coûte. Il est donc rapidement proclamé dictateur et envoyé en prison dans la magnifique ville de Den Haag (la Haye) en Hollande pour y être jugé.

Et voilà l’Afrique prise au piège de ses Maîtres. La partition est excellente. La comédie est parfaite. La route de l’Histoire est parsemée de grandes tâches rouges que les mains ensanglantées du tueur ont laissées, mais contre toute attente, celui-ci réussit toujours à tromper l’audience et à plaider non-coupable pour s’en sortir innocent. Du pur, du grand art.

Parce qu’il faut à tout prix empêcher l’émergence d’une conscience collective. Il faut étouffer l’idée d’une Union Africaine indépendante et entièrement financée par l’Afrique. C’est ainsi que, à la place d’un vrai roc panafricain, on a aujourd’hui ce torchon d’Union Françafricaine, porté aux deux tiers par des fonds étrangers, et incapable de prendre des décisions fortes. Le brave Mugabe malheureusement esseulé et au crépuscule de sa vie, ne possède plus le jus nécessaire permettant de contenir la bande d’esclaves mentaux, manipulables, et manipulés qui l’entourent.

ON NE DOMINE QUE CEUX QUI VEULENT ÊTRE DOMINÉS

Si l’histoire s’arrêtait là, on pourrait encore accorder de la crédibilité à l’Occident dans sa version officielle qui est d’intervenir pour la paix. Mais là ou le mensonge se transforme même en insulte, c’est lorsqu’on observe son inaction face aux « frasques » répétées de la Corée du Nord.
Le President Kim Jong Un y mène une politique qui se résume en une phrase: « Je fais ce que je veux, et je m’en fous si ça ne vous plait pas ». Mais contre toute attente, celui que l’on surnomme « Baby Face » n’est jamais inquiété, notamment pour ses essais nucléaires récurrents. Les pays qui prétendent œuvrer à tout prix pour la démocratie sont étrangement muets comme un lac quand les Nord-coréens piétinent toute cette éthique qui leur est pourtant si chère, et ils ne lèvent pas le petit doigt pour aller y instaurer leur amour de démocratie. Très intéressant. D’où l’intérêt de regarder la chose de plus près:

La Corée du Nord est un pays d’Extrême-Orient d’environ 100 000 km2 et d’une population de 24 millions d’individus. Il ne sera pas facile de croiser un Nord-coréen dans votre quartier, tant les mouvements vers et hors de ce pays sont restreintes et les libertés réduites. Moins d’un million de la population a accès à internet. Même les voitures privées y sont rares. La télévision nationale est la seule vérité, et le gouvernement représente l’Amen. Il y est pratiquement impossible de fonder une association ou d’adhérer à une religion quelconque. L’idéologie principale regroupe une forme de confucianisme-bouddhisme, et un culte de la personnalité quasi religieux. (On présente la Corée du Nord comme le pays au monde où les chrétiens sont le plus persécutés. Pire encore que dans les zones d’islamisme radical).

C’est le système politique le plus restrictif de la planète. En mai 2013, des essais nucléaires sous fond de provocation ont été effectués non loin de la Corée du Sud voisine, mettant en alerte vigilance les grands de ce monde dont les USA. La Corée du Nord a par ailleurs déclaré se trouver « en état de guerre » avec le Sud. Donc tout peut arriver. La reprise des essais en ce début d’année 2017 a hautement contribué à envenimer la situation.
A la 3ème génération de chefs d’Etat qui a succédé à la guerre de Corée (1950-1953), Kim Il Sung prend le pouvoir le 28 décembre 1972. Un an avant sa mort le 8 juillet 1994, il passe le volant à son fils Kim Jong-Il du 9 avril 1993 au 17 décembre 2011 à la mort de celui-ci. Et c’est depuis le 13 avril 2012 que Kim Jong Un, fils de Kim Jong Il règne sur la nation. Ce qui rend cette histoire interessante, c’est que le pays se fait appeler « République populaire et DÉMOCRATIQUE de Corée (!!) Difficile de faire mieux en termes d’humour. De dynastie à démocratie, il n’y a qu’un pas.

Malgré tout ceci, les pays de l’Ouest ne se sont pas rués en défendeurs des Droits de l’Homme comme ils le font en Afrique. Lorsque Kim Jong Un a fait exécuter son oncle et sa tante il y a quelques années, on n’a pas vu de base militaire être installée sur son sol. Lorsqu’il a mis à mort son ministre de la Défense début mai 2015, personne n’y a envoyé ses troupes. C’eût été en Centrafrique ou au Tchad qu une résolution aurait été aussitôt votée par l’ONU avec un gros contingent militaire. Voila donc comment agit un hypocrite.

Un hypocrite ne se lève que lorsque ses intérêts sont en jeu. Quand le système voit ses intérêts économiques menacés par une Afrique qui veut reprendre ses droits, ses terres, sa monnaie et sa politique, la riposte ne se fait pas attendre. Mais lorsqu’il faut poursuivre ce combat contre les violations des Droits fondamentaux comme en Corée du Nord, tout ce qu’on annonce au journal de 13 heures, c’est que President européen X ou President américain Y « condamne fermement »… et ensuite on passe au bulletin météo, et le sujet est clos jusqu’à la prochaine scène de ménage. Une spirale sans fin.

LA BOMBE ATOMIQUE NOUS RENDRA INDÉPENDANTS

Voila pourquoi il ne faut pas les prendre au sérieux. En Afrique, tout le monde – ou presque, aime l’Occident mais l’Occident ne nous respecte pas. Il mène une politique à deux, voire à trois, six vitesses. Une éthique à géométrie variable où on n’attaque pas ceux qui possèdent l’arme nucléaire, alors qu’on s’est fixé pour but de combattre la terreur, quoiqu’il en coûte.
Il ne faut plus les prendre au sérieux lorsqu’ils disent dans leur télévision que l’heure est venue d’aller combattre le terrorisme en Libye ou au Mali. Car non seulement ce sont leurs armes que les terroristes utilisent, mais surtout ils n’élèvent le ton que face aux faibles. Il n’est pas logique d’aller bombarder Tripoli avant Pyongyang. Au moins en Libye, on n’exécutait pas un homme parce qu’il avait somnolé lors d’un défilé.
Mais pour organiser une vrai résistance, il faut de la solidarité. Leurs armes sont des bombes, notre arme sera l’Union. Mais tant que des pays hors-sujet comme le Nigeria, le Gabon et l’Afrique du Sud continueront d’aller voter pour le bombardement d’un autre pays africain comme sur la résolution 1973 en 2011 pour la Libye alors que l’Allemagne la Russie et la Chine ont préféré se tenir à l’écart, tant que le Cameroun signera les APE et ouvrira les jambes à Carrefour, tant que les deux dirigeants de la Côte d’Ivoire et du Sénégal seront aussi médiocres, tant que IBK se laissera autant mépriser par un adolescent de 39 ans, on aura du mal à affronter ces langues de caméléon.

Et finalement… au cas où la parole ne suffit pas, il nous faudra aussi nos moyens de pression. L’Afrique doit développer l’arme nucléaire. Car c’est ceux qui la possèdent qui empêchent les autres de le faire à leur tour. Mais ils refusent en même temps de détruire les leurs pour montrer l’exemple. Décidément, de vrais caméléons.

Claude Wilfried Ekanga Ekanga , 8 juin 2017
(Les plus grands terroristes n’ont ni longue barbe, ni coran dans la main. Ce sont ceux qui disent combattre le terrorisme)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here