La réponse de Téliko de l’Ums au président Macky Sall

Souleymane Téliko, le président de l’Union des Magistrats du Sénégal (Ums), répond au Président Macky Sall. Ce dernier, le 31 décembre dernier, avait déclaré que sa présence au conseil supérieur de la Magistrature (Csm) est à titre honorifique.

Ce samedi, en marge de la cérémonie de lancement de la plateforme des acteurs de la société civile pour l’indépendance de la justice (Pascij), M. Téliko a battu en brèche les propos du chef de l’État.

« La présence du président de la République dans le conseil Supérieur de la magistrature est un des éléments qui conforte la mainmise de l’exécutif sur le fonctionnent du CSM. Si nous avons demandé des reformes et des modifications sur la composition c’est justement pour jouer sur la perception qu’on peut avoir sur l’image de la justice » a soutenu Souleymane Téliko.

Le magistrat explique que le Csm est l’un des organes centraux qui gèrent la carrière d’un magistrat. Et donc, « s’il est dirigé par un autre qu’un magistrat, on peut avoir l’impression que c’est la justice qui est dirigée par l’exécutif », explique-t-il.

Le président de l’Ums conclut donc, que « sa présence symbolise l’assujettissement du pouvoir judiciaire au pouvoir exécutif. » « Sa présence est loin d’être honorifique car, au fond, les attributions essentielles du Csm, que sont le pouvoir de proposition et de nomination, sont exercés par l’exécutif. Dans ces conditions sa présence n’est pas honorifique », précise–t-il.

Seneweb

Articles similaires

Commentaire

error: Alert: Content is protected !!
Fermer