Le festin des hyènes.

Tel un boulet, le reportage de la BBC sur le pétrole et le gaz sénégalais est venu rappeler au peuple, ce qui restera sans doute comme le plus gros scandale financier et économique de notre jeune nation.

Pourtant, hormis quelques révélations et précisions sur les montants des transactions au profit de Timiss et de Aliou Sall, les citoyens que nous sommes, étaient très bien informés sur les contours du deal.

Cela dit, on peut quand même remercier le média britannique, qui est connu pour sa réputation et sa crédibilité à mener des investigations accrues et objectives.
Certainement, la chaîne anglaise a reçu des informations émanant de la guéguerre dont les deux compagnies anglaises se sont livrées à coeur joie …

Il est d’une évidence notoire que Tulloil Oil, qui s’est senti floué a dû sourcer la BBC, avec des pièces à convictions imparables, commes d’autres ont pu le faire…

Donc, sous fond de querelles britanico-britanniques, les sénégalais ont la chance de voir cette affaire savamment remise au devant de la scène, et doivent porter le combat afin de récupérer leurs ressources.

ALIOU SALL : s’il y a une constante dans ce vol éhonté et manifeste, elle proviendrait manifestement de Aliou Sall, et de sa société PETROTIM, qui détenait indûment une licence pour laquelle, la répartition était la suivante : État du Sénégal, 10 % , et PETROTIM, 90 % .

Ainsi, Aliou Sall a cédé à Timis -corporated, 90 % des actions de PETROTIM.

Alors que le code pétrolier stipulait un droit de préemption de l’État du Sénégal pour toutes cessions d’actions.
Pourquoi le Sénégal n’a pas fait valoir son privilège?

Une telle incurie présage d’une complicité systémique au niveau des ministères et services concernés.

Aussitôt, Timis- corporated, à son tour cède 60 % de ses 90 % à Cosmos energy, pour des montants estimés à 400 milliards de francs CFA, quasiment le 1/6 ème du budget de l’État du Sénégal.

Quid des 90 % d’ actions de PETROTIM de Aliou Sall transférées a Timis- corporated. Combien Aliou Sall a touché en réalisant cette opération ?

Tout en rappelant que lors de cette vente, le fisc n’a touché aucun franc, on ne sait pas jusqu’à présent avec quelle alchimie, la vente des actifs de PETROTIM de Aliou Sall, à Timis -corporated a échappé au paiement des taxes au niveau du trésor public.

Toujours est-il que depuis cette cession de PETROTIM à Timis , une banque de dakar a été créée, et bizarrement le prétendu magnat du pétrole est cité comme en étant le propriétaire.

Par ailleurs, il a mis sur pied une société en étant fonctionnaire de l’Etat du Sénégal, et dont la gérance fût confiée à son oncle le maire de Pikine, membre imminent de la dynastie, FAYE SALL THIMBO GASSAMA, qui a érigé notre pays en royaume , et fait main basse sur la quasi-totalité de nos richesses avec des hommes de paille et des systèmes d’entreprises peu orthodoxes.

Il s’avère que Aliou Sall serait le cerveau de cette association de malfaiteurs, il semble être en aval et en amont des stratagèmes qui ont permis la spoliation de nos hydrocarbures.
Faire perdre à son pays 6000 mille milliards est un acte de renégat qui mérite la guillotine.

Macky Sall : son rôle dans cette arnaque du siècle est manifeste, il a profité des sacrifices consentis par tout un peuple pour faire partir Me Wade.

À sa venue au pouvoir, il a bénéficié de cet état de grâce que tout leader sérieux et patriote aurait mis à profit afin d’engager des réformes salutaires et structurelles pour changer son pays.

Que nenni, son ADN étant ce qu’il est, il est vite retombé dans les magouilles politico-financières, et ce malgré l’enquête de l’IGE, qu’il a lui même diligenté, et à la suite de laquelle, les vérificateurs ont clairement indiqué que le retrait des licences de prospection de pétrole s’imposait à PETROTIM.

Malgré le caractère solennel des directives de ce prestigieux corps de contrôle de l’État, qui a par ailleurs ordonné des poursuites judiciaires, il a signé un décret adjugeant les biens du peuple à sa famille et son clan.

Il a commis un acte de haute trahison pendant l’exercice de ses fonctions, un crime gravissime et louffoquissime, qui va demeurer imprescriptible.

Abdoul Mbaye : il a eu le courage de dire qu’il a contresigné le décret octroyant le permis à PETROTIM, sous la base d’un faux rapport de présentation. Il a été trompé, et cet aveu dans un pays normal aurait déclenché une série d’enquêtes administratives et judiciaires.

Thierno Alassane Sall : sa démission du gouvernement confirme que Macky Sall, en a cure de la sauvegarde des intérêts sénégalais.

Son opposition à la cession des 30 % des parts restantes à Timiss vers BP, est un acte hautement patriotique qui restera dans les annales de l’histoire de notre République.

Il aura préféré rendre tous les oripeaux de la République, afin de ne pas compter parmi les fossoyeurs de son pays, l’histoire retiendra …

NAFI NGOM, cetre femme digne, et dont le sacrifice est à la hauteur de celle des braves femmes de Nder, est quasi- oubliée par la plupart des sénégalais.

Elle a bouclé l’enquête sur le dossier PETROTIM, envers et contre tout, elle a subi des menaces , elle fût traînée dans la boue, mais elle aura rempli fièrement sa mission.

Ali NGOUILLE NDIAYE : son rôle dans ce crime n’est plus à démontrer, il est impliqué et devra répondre devant la justice.

Frank Timiss : ce type d’homme ne peut s’illustrer que dans une république bananière comme la nôtre. Il s’est enrichi sur le dos du peuple avec la complicité de Aliou Sall et de Macky Sall .

Atepa : je ne sais pas quel est l’état d’esprit de celui qui se vante d’avoir amené Timis au Sénégal et d’être son ami.

Et que son patriotisme affiché lors de la possible vente des mines de Falème, face à Macky Sall, ne durera pas le temps d’une rose .

il devra édifier l’opinion sur son rôle dans cette affaire et les sommes qu’il aurait touchées.
Un chef d’entreprise n’agit jamais par philanthropie…

Les WADE : leurs responsabilités sont aussi engagées, la légèreté avec laquelle ils ont signé les accords à PETROTIM dont Aliou Sall, était le gérant, est impardonnable.
Comment, ils ont pu négliger les exigences du statut de fonctionnaire de Aliou Sall, au moment des transactions ?
La gestion d’un état requiert un peu plus de soins et d’attention, on ne doit pas badiner avec les richesses d’un pays.

Baba Aidara : s’épancher sur l’affaire Timis – PETROTIM, sans rappeler l’excellente investigation du journaliste serait injuste.

C’est ce patriote qui a mis à nu la kyrielle de montage des sociétés entre PETROTIM Sénégal, (dont un site d’information en ligne aurait fait part qu’ Aliou Sall , en détiendrait 30%) ,
et Petro- Asia, créé dans les îles caïman , et Petro- Asia limited, et Timis corporated.
Tout un capharnaüm de structures érigées à dessein pour faciliter entre autres l’évasion fiscale et les cessions de parts douteuses et vagabondes.
Il a mis sa vie en danger et celle de sa famille pour sauver son pays, son acte héroïque restera indélébile.

Je rapelle à mes lecteurs, que la cause principale de mon départ de l’APR , est cette affaire PETROTIM.
Six mois après l’élection de Macky Sall, en 2012, si mes souvenirs sont bons, j’ai su que le président légitime de l’époque avait signé un décret de prospection et d’exploration de pétrole pour son frère Aliou Sall.

J’étais énervé à tel point que je ne pouvais m’empêcher de faire une tribune salée dans le Google groupe de la convergence des cadres républicains, dont j’étais un des membres.

J’avais eu des mots très durs, et je parlais d’une déception rampante et d’une trahison debout …

Ce fut le début de mon ostracisme, j’ai alors tout entendu et j’ai affronté seul tous ces cadres à la recherche de strapontins qui exprimaient le besoin de m’attaquer pour défendre les frères SALL.
J’aurais souhaité que l’histoire ne me donna pas raison, mais hélas…

Ce scandale n’a pas encore livré tout son océan de dégâts collatéraux, et à mesure que les langues se délient, et que la justice se saisisse du dossier, les éclaboussures tâchées de gaz et de pétrole risquent de faire très mal.

CHEIKH AHMED TIDIANE SALL

COORDINATEUR ARRC BEUG SA RËEW

Articles similaires

Commentaire

error: Alert: Content is protected !!
Fermer