LEAD AFRIQUE FRANCOPHONE REPREND DU SERVICE

L’Etat tue dans l’œuf les velléités de résistance de la société civile. Dans le cadre de la médiation entamée par des personnalités de la société civile dont Alioune Tine, Sadikh Niass, Djiby Gueye et Mamadou Mignane Diouf, ces derniers ont rencontré le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, mercredi dernier, pour le retrait du décret d’annulation de l’agrément à Enda Lead Afrique Francophone.
Selon les informations du journal Les Echos, Aly Ngouille Ndiaye a lâché du lest. Et, selon un accord convenu entre les différentes parties, l’ONG va introduire un recours, qui ne serait qu’une simple formalité, pour qu’Enda Lead Afrique Francophone retrouve son agrément.
Interrogé par la source, Mamadou Mignane Diouf du Forum social sénégalais, confirme non sans préciser qu’ « il y a suffisamment de tension politique et qu’il ne fallait pas en rajouter avec un autre bras de fer entre l’Etat et la société civile ».

Selon les précisions du droit-de-l’hommiste, l’Etat reprochait à l’ONG Enda Lead Afrique Francophone, « des questions de légalité juridique, de statut ».

Related Articles

Commentaire

error: Alert: Content is protected !!
Close