Le SOS des familles sinistrées de Thiès : « À cause d’Idrissa Seck, l’État n’a rien investi ici »

Ce sont des sinistrés très remontés que nous avons trouvés ce matin dans leurs maisons dont ils ont été dépossédés par les eaux de pluies. Les intempéries qui se sont abattues dans la capitale du rail hier entre 18 heures et 21 heures ont rendu impraticables plusieurs quartiers de Thiès dont Sampathé (Est) où les sinistrés ont laissé exploser leur colère et déploré l’absence d’investissement de l’État dans leur quartier habitué aux inondations en période hivernaleÀ cause d’Idrissa Seck, l’État n’a rien investi ici. C’est toujours le même calvaire en période de pluies. Nous sommes fatigués, on n’a pas pu fermer l’œil. A cause d’Idrissa Seck, l’État n’a rien investi ici. On dit qu’il est le maître de Thiès, c’est pourquoi le gouvernement ne veut pas nous venir en aide. L’État ne se soucie même pas de notre sort. Nous sommes ici dans la rue avec nos bagages entassés devant les maisons. Nos matelas, tout est resté là-dedans, sous les eaux. Rien n’a pu être sauvé. On ne trouve ni chaussures ni habits. C’est déplorable », fulmine Moussa Sall, habitant de Sampathé.

Articles similaires

Commentaire

error: Alert: Content is protected !!
Fermer