Lettre ouverte à monsieur Jean-Yves Le Drian ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Monsieur le Ministre,
Des violations graves et manifestes de la loi de la part du Consul Général du Sénégal nous amènent à vous en informer.
En effet, les locaux consulaires sont utilisés dans le cadre du processus électoral et en tant que plénipotentiaires de partis nous nous y rendons pour accomplir nos missions.
Et nous faisons face à toutes formes de brimades et de menaces.
Tout cela pour nous empêcher de veiller à la bonne marche de ce processus.
Les faits sont nombreux aussi nous ne vous citerons que les plus significatifs :
– rétention des cartes d’électeurs et violence sur les ayants droit ; d’ailleurs vos services ne sont pas sans ignorer les nombreuses mains courantes et plaintes déposées auprès des commissariats ;
– flagrant délit de tripatouillage des cartes d’électeurs par le consul général en personne, qui a introduit dans le consulat, en dehors des horaires de la commission administrative, des jeunes filles que nous soupçonnons d’être mineures et de nationalités diverses, pour faire un tri sauvage ;
– présence quasi systématique d’un « personnel de sécurité » assimilable à une milice, avec à sa tête une personne se réclamant ouvertement du parti au pouvoir sur les réseaux sociaux et proférant des menaces à l’endroit des opposants ;
– arrestation; aux abords du consulat, par les forces de l’ordre d’un individu armé, identifié comme militant aussi du parti au pouvoir, venu avec d’autres comparses, casser de l’opposant ;

Aujourd’hui, des échos nous parvenant nous font savoir que des équipes armées à l’intérieur du consulat nous attendent de pied ferme pour nous empêcher le libre exercice de notre devoir patriotique.

Ces faits, du reste, ne sont pas exclusifs de la circonscription consulaire ; les intimidations sont monnaie courante en tous lieux où la commission administrative se déplace avec l’onction du consul général qui a fini de mettre son militantisme au dessus de sa fonction.

Monsieur le Ministre, compte tenue de cette situation, nous faisons appel à vous pour faire appliquer le respect des lois et règlements de l’Etat de résidence à son encontre.

Nous tenant à votre disposition pour tout éclairage et preuves en notre possession, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, nos cordiales salutations.

FDM
Front pour le départ de Macky

Related Articles

Commentaire

error: Alert: Content is protected !!
Close